Présentation du centenaire

Publié le 19.03.2018
Le ministère de la Culture lance une année de célébrations du centenaire de la mort de Claude Debussy, disparu le 25 mars 1918. Françoise Nyssen, ministre de la Culture, en a fait l’annonce publique le 19 janvier dernier à la Philharmonie de Paris lors d’un récital Debussy donné par Daniel Barenboïm, en présence du Président de la République et de la Chancelière fédérale d’Allemagne.
Hommage à Debussy - Raoul Dufy © BnF

Dans son discours, elle a souhaité que soient fédérées toutes les initiatives autour du centenaire de la mort de Claude Debussy, dans le but de faire mieux connaître le compositeur, promouvoir la diffusion de son art, susciter des passerelles entre les différents acteurs du spectacle, des arts et de la musique. Françoise Nyssen a également souhaité, pour ce centenaire Debussy, que soient développées des actions pédagogiques à destination du jeune public. À ces fins, le ministère de la Culture mobilise les acteurs qui contribuent à la vie musicale française, au premier rang desquels figurent les grands établissements nationaux, tels la Philharmonie de Paris, Radio France, l’Opéra-Comique ou la Bibliothèque nationale de France.

Claude Debussy a pleinement inscrit la musique dans la dynamique d'évolution esthétique lancée par les courants impressionnistes et symbolistes. Debussy était le contemporain et en quelque sorte l’équivalent, pour la musique, de Monet, Rodin, Verlaine ou Proust, qui aimait tant Pelléas et Mélisande. Au nom de la liberté et de la sensualité acoustique, il a su inventer un art foncièrement nouveau et incarner le tournant musical du début du XXème siècle. Son influence se fait plus sentir que jamais. Ainsi, tout au long de l'année 2018, de nombreux événements célèbreront partout en France et aussi à l'étranger cet artiste français dont le rayonnement international n'a jamais faibli.

La soirée du 23 mars 2018 « centenaire Debussy » d'hommage du ministère de la Culture au compositeur marque le lancement des commémorations. Ce premier événement des « nocturnes du ministère de la Culture », est donné dans les salons du ministère en présence de public et avec la participation des étudiants, musiciens et musicologues du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris   et de son directeur, Bruno Mantovani, en partenariat avec Insula orchestra pour la réalisation des actions de médiation proposées pendant la soirée, et de la Bibliothèque nationale de France pour le prêt de manuscrits originaux.

En parallèle, le ministère propose une série d'hommages musicaux en régions, réalisés avec le concours des étudiants des écoles supérieures culture que sont les conservatoires supérieurs et les pôles d’enseignement supérieur à Bordeaux (DRAC Nouvelle-Aquitaine, Chapelle de l’Annonciade, le 23 mars à 12h15), à Lille (DRAC Hauts-de-France, grand salon, le 23 mars à 15h00), à Aix-en-Provence (Amphithéâtre de la Verrière, dans le cadre du Festival des Écrivains du Sud le 24 mars à 14h00), à Lyon (Auditorium de Lyon, le 25 mars, 15h00), à Dijon (Salle de l’Académie, le 29 mars à 12h15) et à Strasbourg (DRAC Grand-Est, Salle des fêtes du Palais du Rhin, le 28 mars à 12h00). Ce temps d'hommages sera complété par l’événement proposé par Radio France tout au long du week-end des 24 et 25 mars 2018 avec notamment une « journée spéciale Debussy » sur France Musique.

L’année Debussy prendra fin le 25 mars 2019. Elle sera ponctuée de nombreux autres temps forts, dont une nouvelle production de Pelléas et Mélisande à l’Opéra du Rhin du 19 octobre au 17 novembre, le rendez-vous de l’association française de orchestres « Orchestres en fête » consacré à Debussy en novembre 2018, une intégrale des mélodies au Capitole de Toulouse, un grand concours d’orchestration auprès des élèves des conservatoires supérieurs, la création d’une académie dans le cadre du festival « Le monde de Debussy » à Saint-Germain-en-Laye, la ville natale du compositeur, du 20 au 24 mars 2019, et bien d’autres manifestations.